Merci Gerry

PPour les enfants du Flower Power, Gerry Boulet c’est un vieil ami qui nous a suivis partout – dans les shows, à l’école, dans les bars, dans les fêtes, au travail.  Gerry et sa voix chaude ont bercé bien des moments de notre vie, et 25 ans après sa disparition il demeure un être d’exception emporté trop tôt par le cancer.

En visionnant le film de sa vie on replonge malgré soit dans les années soixante-dix, quatre-vingt, dans le monde d’Offenbach et dans le cadre chaleureux de l’Inspecteur épingle. On y retrouve beaucoup de notre jeunesse et de notre vie de jeune adulte, mais surtout on redécouvre Gerry, un homme attachant et plein de sensualité.  C’est en 1987 que le rocker a appris qu’il souffrait du cancer du côlon et c’est là qu’il a commencé la composition de l’album Rendez-vous doux. Un album qui regroupe des rdvdouxpièces très tendres comme :

tounes

En 1988 suite à la sortie de l’album, Gerry part en tournée, donne une série de spectacles et fait des apparitions à la télévision. La maladie l’oblige toutefois à annuler plusieurs spectacles. L’année suivante le chanteur rafle trois Félix au Gala de l’ADISQ (Microsillon de l’année-Rock, spectacle de l’année-Rock, Émission de télévision-chanson).rdz

Le 18 juillet 1990, à 44 ans, Gerry perdait son combat contre le cancer.  Avec lui disparaissait un peu de nous…TQS

Quarante-quatre ans c’est bien jeune, mais l’œuvre qu’il nous lègue est immense et surtout il nous laisse une formidable leçon de vie, celle d’aller au bout de ses rêves, de vivre malgré la maladie et de continuer comme si on allait vivre cent ans.  Merci mon vieux Gerry.  Je n’ai qu’un seul regret c’est de ne pas t’avoir parlé lorsque je t’ai vu avec mon fils Lucien devant la devanture de Steve Musique, où Lucien était venu acheter sa première guitare électrique pendant que tu regardais les trompettes et les sax. Merci Gerry, tu es parti trop tôt mais tu n’auras jamais les cheveux blancs et ton œuvre est inscrite au panthéon du rock francophone. Et puis, pour les malades tu es une source d’inspiration, car malgré le cancer tu as vécu à 100 milles à l’heure et tu nous a montré qu’il faut vivre ses rêves jusqu’au bout. Marci !Justin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s