Chronique d’une guérison impossible

Pierre-J Ratio
Pierre-J Ratio

C’est rare que je partage un récit écrit par une autre personne, mais les mots sont parfois d’une telle force qu’il faut les partager pour qu’ils puissent vivre et gagner notre cœur.  Voici donc le récit d’une histoire étonnante vécue par une personne qui a décidée d’en finir avec son histoire personnelle pour transcender la maladie:

Ceci est mon témoignage, mon histoire. Je ne la conte pas pour les bravos ou la gloire, mais pour que chacun puisse comprendre que l’espoir, l’Amour peuvent tout, qu’il faut croire en tous les possible … Je suis atteinte d’une maladie incurable, génétique, qui m’empêche de dormir, de vivre depuis des années, et j’ai fait le pari fou d’en venir à bout ! Il aura fallu cinq mois pour qu’elle tombe à genoux. Début Juillet, je décide d’arrêter tous ces médicaments qui me détruisent. Et la douleur immédiatement va s’emparer de moi, je la laisse être des heures durant, elle va me traverser tous ces mois, je ne peux réfléchir, penser, je la laisse faire jusqu’à ce que doucement, j’arrive à la supporter, à l’apprivoiser, à la domestiquer …

Août fût le mois de la déconstruction. Je suis allée chercher chacune des blessures de l’enfant, de l’adolescente, chaque vécu si lourd de mon âme pour les panser, mettre infiniment de douceur, de pardon en mon être. Chaque soir j’ai revisité toute ma vie, mes choix, mes erreurs, mes peurs … Je suis allée couper les liens d’attachement trop lourds, tout cela avec la force de l’Amour. Mais ce travail intense n’est pas sans conséquence, je l’ai fait seule, je le devais …

Avec septembre est arrivée la nuit noire de l’âme. Cette épreuve fût bien plus difficile que celle de la douleur ! J’avais mis à bas tous mes repères, toutes mes fausses croyances et je me suis sentie perdue. La tristesse, une tristesse abyssale a été ma compagne, je ne voyais plus où se trouvait ma voie, qu’elle était ma place dans cet univers, ni même si j’étais utile à quelqu’un, quelque chose … J’ai traversé le désespoir …

 Octobre m’a cueillie ainsi, la douleur rythmant mes pas, la tristesse à mon bras. J’ai enfin compris que toutes ces souffrances n’étaient que les blessures de l’ego blessé et malmené. Alors j’ai lâché prise … Octobre a été le mois de l’abandon. J’ai parlé aux étoiles, à la lune, au soleil, à la terre, à tout l’Univers. Je lui ai dit : » Tu as un plan divin pour moi, tu sais ce qui est bon, ce qui est juste en toute chose et en chaque être. J’arrête de lutter, je m’abandonne en toi, pour moi, par cet Amour qui je le sais peut tout, j’accepte cette vie et cette incarnation ! »

J’ai abordé novembre si fatiguée, à bout de forces ! En ce mois de mon anniversaire, j’avais prévu un voyage, depuis longtemps le désert m’appelait … Je savais que j’en reviendrai différente ! Et rencontrer un guérisseur de lumière les premières 24 heures, et dormir enfin comme une enfant, cette première nuit au Maroc …

Je peux enfin me reposer, quasiment guérie, et je sais que cette maladie n’a plus de raison d’être … Marcher dans l’immensité de ce désert … Et lâcher toute la tristesse, redécouvrir la joie d’être juste en vie … Dans le silence, m’émerveiller sous la voie lactée … Et guérir aussi la femme, rencontrer mon féminin celui-là si malmené au fil des années, avoir envie de prendre soin de moi … Chaque jour s’ancrer … Et savoir quelle est ma mission de vie … Et être pleine, entière, infiniment sereine … C’est bien une renaissance et la vie, la vraie vie peut commencer !

Gratitude à celles et ceux qui m’ont accompagnée, Gratitude à vous tous qui m’avez lue.
Kathy – Emotions de femme. Pour rejoindre Kathy sur sa page Facebook cliquez ici

Merci à Kathy Berthold de m’avoir permis de partager ce texte sur mon blogue. Il me semble en effet que le fait de rompre avec son histoire personnelle peut effectivement être des plus bénéfiques et faciliter la guérison.  Je suis persuadé que c’est là que réside la source de la maladie, mais cette rupture doit aussi s’accompagner du pardon, deux éléments que je n’ai pas encore réussi à maîtriser totalement puisque je ne suis pas encore guéri, mais je finirai bien par y arriver ! Merci Kathy de nous montrer la voie…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s